SOIREE
du Tuesday 29 Octobre 2019 at 19h00 au Tuesday 29 Octobre 2019 at 20h30
ROLEX PARIS MASTERS Du 31 octobre au 8 novembre 2020
Se connecter

Champs obligatoires *

Pas encore inscrit ?

Créer un compte

John Isner – Jack Sock : 4-3
Le premier quart de finale de cette journée de vendredi débouchera quoi qu’il advienne sur un demi-finaliste américain. D’un côté du filet, le canonnier John Isner, demi-finaliste en 2011, de l’autre l’homme au redoutable coup droit, Jack Sock. Les deux joueurs se connaissent bien, ils se sont même imposés côté à côte en double à Shanghai. Si l’aîné mène toujours dans leur face-à-face, Sock a en revanche remporté leurs deux dernières rencontres. Le n°1 américain réussira-t-il la passe de trois ? Il partira en tout cas avec un avantage psychologique : à 24 ans, il connaît la meilleure saison de sa carrière et reste sur une belle dynamique ces dernières semaines : finaliste à Stockholm et titré en double dans trois tournois (Bâle, Shanghai et Beijing). Au BNPPM, il est d’ailleurs toujours en course dans les deux tableaux.

Novak Djokovic – Marin Cilic : 14-0
En un mot comme en dix : Novak Djokovic est le favori de cette rencontre. Le triple tenant du titre à Paris mène 14-0 dans le face-à-face et sur le papier, on voit mal ce qui pourrait empêcher le n°1 mondial d’enfoncer davantage le clou. Sauf que, bien entendu, la logique du papier n’est –heureusement pour le spectacle- pas toujours celle du terrain et que le Serbe connaît un trou d’air ces dernières semaines, tandis que le Croate est en pleine forme, comme son titre à Bâle dimanche dernier en atteste. “Il a un gros service, a prévenu Novak Djokovic, et il s’appuie énormément dessus. Il est grand mais il utilise très bien le court, il est plutôt offensif. Il saisit l’occasion sur chaque balle courte. Je sais ce que j’ai besoin de faire contre lui et j’espère être en mesure de bien le faire.“ “Il aime jouer contre moi, a de son côté déclaré Marin Cilic. Ou, pour le dire différemment: je n'aime pas trop jouer contre lui…“

Andy Murray - Tomas Berdych : 9-6
“Avec Berdych, il faut s’attendre à du jeu puissant et des points courts.“
Andy Murray a bien résumé ce qui l’attend ce vendredi contre le champion de l’édition 2005 du BNP Paribas Masters. En quinze rencontres, l’Ecossais s’est imposé neuf fois contre le Tchèque. Et la dernière fois que ce dernier a gagné remonte à un quart de finale du Masters 1000 de Cincinnati en 2013. Une éternité tant, depuis, Andy Murray a pris une autre dimension. Le toujours dauphin de Novak Djokovic au classement arrive, certes, à Paris sur une sacrée lancée en termes de victoires et de confiance (titres à Beijing, Shanghai et Vienne) et un écart encore réduit avec le Serbe en tête de la hiérarchie mondiale, mais avec aussi pas mal de fatigue. Dans une arène qui lui a permis de s’imposer, il y a onze ans, Tomas Berdych et son jeu qui conviennent si bien à l’indoor peuvent donc croire en l’exploit.

Jo-Wilfried Tsonga – Milos Raonic : 2-2
D’ores et déjà qualifié pour le Masters, Milos Raonic est débarrassé de la pression lié à cet enjeu à Paris. Il peut donc se concentrer pleinement sur le BNP Paribas Masters, dont il a atteint la finale en 2014, et son quart de finale face à Jo-Wilfried Tsonga. Égalité entre les deux hommes : 2-2 dans le tête-à-tête. Mais le Canadien, actuel 5e mondial, a remporté leurs deux derniers duels. Faut-il pour autant faire de lui le favori de cette rencontre au sommet ? Pas si sûr : car à Paris, “Jo“ est chez lui. Il a remporté le tournoi en 2008 et cette année, il est bien décidé à tout donner pour doubler la mise.

Le programme du vendredi 4 novembre

Le tableau

Groupe 1

Groupe 2