ROLEX PARIS MASTERS Du 26 octobre au 3 novembre 2019
Se connecter

Champs obligatoires *

Pas encore inscrit ?

Créer un compte

Impressionnant de puissance et de précision, Karen Khachanov n’a pas manqué son premier rendez-vous avec Dominic Thiem en s’imposant 6/4, 6/1 en 1h10. 

Souvent partenaires d’entraînement, Dominic Thiem et Karen Khachanov ne s’étaient jamais affrontés mais cette première demi-finale du Rolex Paris Masters 2018 entre deux des meilleurs joueurs de la saison sentait la poudre. Et le Russe a donné le ton dès le début du match. Impressionnant au service, surpuissant en fond de court "Djan", comme le surnomme ses proches, a tout de suite mis sous pression l’Autrichien. 

Usé par sa saison et ses premiers tours disputés ici, "Domi" a bien tenté de résister. Il a même fait jeu égal avec le 18e mondial grâce à un service solide, de bonnes défenses et quelques superbes revers décochés long de ligne ou croisés mais le travail de sape de Khachanov a fini par faire effet.

 

 

À 4-4, une série de coups droits canons terminée par un coup droit gagnant croisé offrait le premier break du match au Russe. Et malgré deux balles de débreak pour Thiem, c’est bien Karen Khachanov qui prenait l’avantage dans cette demie en faisant craquer son adversaire en revers pour boucler la première manche 6-4 après 41 minutes de combat.

Touché moralement et physiquement, Dominic Thiem concédait une nouvelle fois son service en début de deuxième set et malgré un débreak immédiat, il n’arrivait pas à faire douter son adversaire.

Lancé, Karen Khachanov multipliait les coups gagnants. "Quand on gagne le premier set, ça donne un avantage supplémentaire, expliquait-il après sa victoire. C’était un match très intense. Et ça m’a donné beaucoup d’énergie pour les premiers jeux du deuxième set."

Campé sur sa ligne de fond pour décocher ses lourdes frappes, le Russe n’a pas hésité à varier pour couper encore un peu plus les jambes d’un Dominic Thiem de moins en moins "Dominator".Tout en contrôle, à l’image de son jeu à 2-1 marqué par un coup droit gagnant, une amortie de coup droit et une volée basse amortie de revers pour conclure, Karen Khachanov a récité son tennis jusqu’à la fin du match conclu 6/4, 6/1.

 "Il a fait un super match. Il m’a mis sous pression dès le premier point, concédait Dominic Thiem après sa défaite. Moi j’avais fait beaucoup d’efforts lors des deux matches précédents, peut-être un peu trop. Mais tout le mérite lui revient. Il a très bien servi et retourné et ne m’a pas donné l’occasion de prolonger l’échange. Il a vraiment tout bien fait aujourd’hui (samedi)."

Grâce à cette troisième victoire consécutive contre un top 10, le Russe d’origine arménienne disputera dimanche sa première finale de Masters 1000. Et il n’a pas prévu d’y faire de la figuration : "Je suis ravi de m’être qualifié pour la finale, a-t-il commenté. Mais le tournoi n’est pas terminé. J’ai hâte de la jouer, je suis sûr que ça sera un match sympa quelle que soit la légende en face."

Groupe 1

Groupe 2