ROLEX PARIS MASTERS Du 26 octobre au 3 novembre 2019
Se connecter

Champs obligatoires *

Pas encore inscrit ?

Créer un compte

Entré sur le court central de l’AccorHotels Arena sous une énorme ovation du public parisien peu après 22h ce vendredi, Roger Federer n’a pas traîné pour battre Kei Nishikori 6/4, 6/4 en 1h19 et se qualifier pour les demi-finales.

Après un début de match un peu timide, Roger Federer s’est procuré la première occasion de break à 4-4. Une opportunité immédiatement saisie par le numéro trois mondial. Peu en réussite sur ses premières balles (seulement 52% sur l’ensemble du match), le Suisse a compensé en se ruant vers le filet dès que possible. Ce fut le cas par exemple à 5-4, 30/40 pour sauver une balle de débreak grâce à un superbe service-volée sur deuxième balle. Deux grosses premières balles plus tard, "Rodger" empochait la première manche 6/4. 

Soucieux d’éviter toute rébellion de la part du Japonais, le champion aux 20 titres du Grand Chelem a inscrit un troisième jeu consécutif en faisant le break d’entrée de second set. Un avantage qu’il a conservé jusqu’à la fin d’un match bouclé 6/4, 6/4 grâce notamment à 26 coups gagnants réussis contre seulement 10 pour Kei Nishikori. Le 10e mondial, trop imprécis sur le court ce vendredi (19 fautes directes) n’a jamais réussi à faire douter le Suisse. 

"Je connais très bien Kei, je l’ai un peu vu grandir car je suis plus vieux, confiait Roger en riant dans son interview d’après-match sur le court. J’aime beaucoup son jeu et j’aime bien le regarder jouer. Il n’a peut-être pas fait son meilleur match aujourd’hui, il a fait pas mal de fautes. Ici c’est assez rapide en fond de court donc ce n’est pas forcément facile de trouver le bon rythme et il ne l’a peut-être pas trouvé aujourd’hui."

 

Qualifié pour sa quatrième demi-finale ici, la première depuis 2013, Roger Federer, ne boudait pas son plaisir. "Je me réjouis d’être en demi-finale. Je ne m’y attendais pas du tout. Je pense que j’ai eu un peu de chance quand Raonic n’a pas pu jouer contre moi mais ça m’a permis d’avoir un peu plus de repos. Ce samedi, je n’ai rien à perdre et en même temps contre Novak on a toujours envie de bien faire et on se met encore plus la pression quand on a une occasion." 

Toujours en course pour soulever un 100e titre dimanche, le Suisse défiera donc Novak Djokovic ce samedi à partir de 16h30 dans un match particulièrement attendu. Par le public mais aussi par les joueurs ! "Ça me fait plaisir d’être là et de jouer à Paris cette année et j’espère faire un bon match demain et que le public appréciera".

 

 

Groupe 1

Groupe 2