ROLEX PARIS MASTERS Du 26 octobre au 3 novembre 2019
Se connecter

Champs obligatoires *

Pas encore inscrit ?

Créer un compte

Finale avant la finale. Match de rêve. Après-midi de gala. Duel au sommet… Les superlatifs ne manquent pas pour tenter de qualifier la seconde demi-finale du tableau de simple du Rolex Paris Masters. Ce qui est sûr, c’est que ce samedi, deux monstres sacrés du jeu vont s’affronter sur le court central de l’AccorHotelsArena.

Avec en vue une qualification pour la finale du Masters 1000 parisien, Roger Federer et Novak Djokovic vont en effet en découdre pour la… 47e fois. Oui, 47 ! Ce qui s’appelle une bonne grosse rivalité. Le Serbe mène 24-22 dans leur tête-à-tête et a remporté leurs trois dernières rencontres, la plus récente étant la finale du Masters 1000 de Cincinnati cet été.

Mais cette demi-finale à Paris a une saveur toute particulière car les deux hommes évoluent actuellement -et très visiblement- à leur meilleur niveau. En dépit d’une arrivée tardive pour le Suisse, dans la foulée de son titre à Bâle dimanche, et d’un virus pour le Serbe (“une sorte de grippe“) Roger et Nole, match après match à l’AccorHotels Arena, ont jusqu’ici montré un niveau proche de l’exceptionnel.


Ce qui, quand on connaît la propension de l’un comme l’autre à se surpasser lorsqu’ils s’affrontent, promet donc une demi-finale au niveau encore plus incroyable. Avec deux hommes qui ont clairement annoncé la couleur : aucun des deux n’est là pour faire de la figuration. “Je pense que je suis prêt à faire quelque chose, a ainsi prévenu Roger Federer. Mais ce qui est certain c’est que pour ça, il va falloir que je pratique un tennis de très haut niveau, tout le temps, car Novak vous remet toujours en question sur le court.“

Le Serbe n’a jamais caché qu’il voyait en Roger Federer une grande influence dans son jeu et sa carrière. “Quand vous jouez contre Roger, a-t-il ainsi récemment indiqué, vous savez que cela va vous demander obligatoirement de jouer à très, très haut niveau. Il évolue constamment à très haute intensité et encore plus quand on approche de la fin de n’importe quel tournoi.“


À quoi va ressembler ce match ? À une oscillation entre coups gagnants et coups de génie(s). De son côté Roger Federer, s’attend à ce que son adversaire, comme à son habitude, “défende extrêmement solidement, attaque et serve aussi bien et avec constance“ que depuis le début du tournoi.

Novak Djokovic, lui, pressent ce qu’il va devoir produire en termes de tennis face à Roger: “Il met tellement de variété dans son service, a-t-il prévenu, et il trouve magnifiquement la zone, à chaque fois qu’il en a besoin. Il est l’un des meilleurs serveurs sous pression de l’histoire.“ Histoire dont une page supplémentaire va donc s’écrire ce samedi à Paris.

Groupe 1

Groupe 2