ROLEX PARIS MASTERS Du 26 octobre au 3 novembre 2019
Se connecter

Champs obligatoires *

Pas encore inscrit ?

Créer un compte

Au terme du plus beau match de cette édition 2018 et l’un des plus beaux de l’histoire du Rolex Paris Masters, Novak Djokovic est venu à bout de Roger Federer en trois sets et plus de trois heures de jeu (6/7, 7/5, 6/7). 

Pour leur 47e confrontation, Roger Federer et Novak Djokovic n’ont pas fait les choses à moitié. Devant un public conquis dès leur entrée sur le court central de l’AccorHotels Arena, les deux stars ont multiplié les points exceptionnels. 

Entre un Novak Djokovic quasiment infranchissable en fond de court et un Roger Federer très en jambes et particulièrement inspiré dans le jeu vers l’avant, le premier set, véritable guerre des nerfs, ne s’est décidé qu’au tie-break. Si le Suisse avait pris le meilleur départ en menant 4 points à 2 avant d’être rejoint par le numéro deux mondial, c’est bien lui qui s’est procuré la première balle de set à 6-5 mais un revers croisé retombant très loin du couloir permettait à Djokovic de recoller. L’actuel numéro deux mondial passait devant sur un retrour de revers dans le filet de Federer avant de remporter la manche sur une nouvelle faute de revers du Suisse.

On aurait pu s’attendre à une baisse d’intensité de ce dernier mais le numéro trois mondial n’a pas lâché. Repartant au combat, il a repris le filet d’assaut pour empêcher Novak Djokovic de s’installer dans les rallies de fond de court qu’il affectionne tant. Plus efficace en première balle avec 73% de premières, Roger Federer a sauvé une balle de break à 5-5 sur un magnifique coup droit décroisé. Quelques minutes plus tard, le "Maestro" réussissait le premier break du match pour égaliser à un set partout grâce à un nouveau coup droit gagnant, long de ligne cette fois déclenchant une énorme ovation du public parisien (7/5). 

 

 

"Djoko" aux nerfs d’acier 

Les tribunes ont encore tremblé en début de troisième set quand Roger Federer a dû sauver deux nouvelles balles de break dès le premier jeu du troisième puis deux autres à 4-4. De plus en plus mis sous pression par le Serbe, "Rodger" a tenu jusqu’au tie-break. Il est même passé à deux points d’une qualification pour une deuxième finale ici mais c’est la régularité de Novak Djokovic qui a été payante en fin de match. Impeccable au service dans le tie-break avec un ace pour commencer, celui qui récupèrera la première place mondiale lundi a su maîtriser ses nerfs au bon moment et s’est rapidement détaché 6-1 avant de laisser exploser sa joie en voyant le revers de Federer finir sa course dans le filet sur sa troisième balle de match. 

"C’est vraiment mon meilleur match de l’année, commentait "Nole" dans son interview d’après-match. Roger est mon plus grand rival. Quand je joue contre lui il faut toujours que je donne le meilleur de moi-même et ça me pousse à me dépasser. Aujourd’hui il y avait encore beaucoup de tension, de qualité de jeu et je ne savais pas si j’allais gagner jusqu’à la dernière balle."

"Novak est clairement dans une bonne dynamique, commentait Federer en conférence de presse. Ça se sent. Il défend très bien son service. Je pense que je l’ai fait aussi mais à la fin ça s’est joué sur des détails ici et là. Mais dans l’ensemble, je suis content de mon jeu. C’est mieux que la semaine dernière à Bâle. Là-bas j’ai gagné et ici j’ai atteint les demies et il a fallu quelqu’un du calibre de Novak pour me battre. Donc tout va bien. Je vais me reposer quelques jours et bien me préparer pour Londres."


Qualifié pour sa cinquième finale au Rolex Paris Masters, Novak Djokovic devra récupérer au plus vite de cet énorme combat de plus de 3h avant de défier le jeune Karen Khachanov, tombeur de Dominic Thiem en deux sets samedi après-midi. "Il aura peut-être un peu plus d’énergie que moi mais j’ai plus d’expérience", s’exclamait le Serbe dans un sourire juste après sa victoire.  

 

 

Groupe 1

Groupe 2